basilic vert

Basilic vert

Basilicus plumifrons

Le Basilic vert est un saurien  de la famille des Corytophanidae. La taille d’un mâle adulte peut atteindre 80 cm pour un poids de 200 g.

Particularité : « Lézard Jésus-Christ » est le surnom qui lui a été donné en référence à son incroyable capacité à courir sur l’eau pour fuir ses prédateurs. En position bipède (sur ses 2 pattes arrières), il est capable d’atteindre une vitesse maximale de 12 km/h sur 400 mètres de distance sur la surface plane d’un étang. Il possède cette faculté grâce à un corps très léger, mais il s’aide également de sa queue en frappant l’eau de sorte à créer une petite vague pour le maintenir à la surface.

Répartition/Habitat : Il est présent sur toute une partie de l’Amérique Centrale (Honduras, Nicaragua, Costa Rica, Panama, Equateur, Colombie, Venezuela).
Il vit au niveau de la mer jusqu’à 700 m d’altitude dans les forêts tropicales, notamment les territoires qui longent les cours d’eau, rivières et bassins riches en végétation, arbres et broussailles.

Mœurs : Terrestres, les basilics sont des lézards solitaires et territoriaux. Chaque individu possède son territoire qu’il défend âprement, surtout au moment de la reproduction. Ses griffes et sa mâchoire sont très tranchantes.
Très rapide, il se tient souvent dans les arbres et toujours à proximité des cours d’eau et plonge dans les étangs ou les rivières lorsqu’il craint un danger.
Les températures sont les mêmes tout le long de l’année, bien qu’il existe une véritable saison des pluies de juin à octobre. Au cours de la journée, les températures minimales varient de 20 à 22 °C, tandis que les températures maximales varient de 31 à 34 °C. Le Basilic n’aime pas le plein soleil.

Alimentation : Ce reptile est omnivore. Il se nourrit aussi bien de petit mammifères, que d’insectes ou de fruits sucrés. Il peut même se montrer cannibale à l’occasion.

Reproduction : Elle a lieu dès l’âge de 10 mois. Le mâle, comme de nombreux iguanes, s’approche de la femelle en hochant la tête avant l’accouplement. Mais elle n’est pas systématique. Le Basilic vert est l’un des rares iguanes pour lequel on a observé la parthénogénèse, c’est-à-dire une reproduction sans mâle, par division des cellules embryonnaires de la femelle.

Les basilics sont ovipares. Dans son environnement naturel, avant  de pondre, la femelle creuse dans le sol jusqu’à 20 cm à l’aide de ses griffes une petite cavité humide et chaude où elle déposera 10 à 20 œufs. Elle les recouvre ensuite avec des feuilles et de la terre. La ponte se déroule pendant la saison des pluies. En captivité, celle-ci peut avoir lieu tout au long de l’année. Après une incubation de 3 mois, les petits éclosent. Ils déchirent leur coquille à l’aide d’une sorte de dent située sur leur museau. Cette opération est délicate et demande environ 5 heures.
Ils sont autonomes dès leur naissance. Très vifs, ils se dispersent rapidement pour ne pas attirer les prédateurs, les parents étant capables de les dévorer ! Ils se nourrissent d’insectes à partir de 3 à 5 jours.

Menaces/Protection : Cette espèce ne bénéficie d’aucune mesure de protection internationale.