Bernache naine du Canada

Branta canadensis minima

Aussi appelée « Bernache de Hutchins », cet oiseau est considéré depuis 2004 comme une espèce à part entière. Il était auparavant classé comme une sous-espèce de Bernache du Canada (Branta canadensis).

Elle est de couleur légèrement plus sombre que la grande Bernache du Canada, mais sa taille est proche de celle de la Bernache nonette (environ 60 cm de hauteur pour plus d’un mètre pour sa cousine) et un poids de l’ordre de 1.4 à 1.5 kg.

Habitat/Répartition : Elle fréquente tout type de zones humides (étangs, lacs, prairies partiellement inondées, etc…).  Elle se rencontre à l’état sauvage dans la Toundra des côtes Ouest de l’Alaska, des Iles Aléoutiennes et du grand Nord canadien. Elle passe l’hiver principalement le long de la côte pacifique des Etats-Unis et du Nord du Mexique.
Mœurs : Très robuste, cette espèce est capable de s’adapter à une grande variété de climats différents. Son caractère calme lui permet de vivre en compagnie d’autres espèces sans difficultés. C’est un oiseau migrateur qui adopte le vol en V, typique des oies.

Alimentation : Elle se nourrit dans le milieu naturel principalement de végétation (herbes, plantes aquatiques, etc…) et de graines variées.

Reproduction/Nidification : Cette espèce se reproduit dès la seconde année. La femelle construit son nid au sol avec de la végétation, souvent près de l’eau (elle affectionne les îlots) et y dépose 5 à 7 œufs qu’elle couve durant 25-26 jours. Le mâle reste à proximité et monte la garde. La femelle ne quitte le nid que pour s’alimenter. Les bernaches sont d’excellents parents mais dans la nature, il y aura rarement plus de 50% de jeunes qui atteindront l’âge de 6-7 semaines, âge à partir duquel ils sont capables de voler.

Menaces/Protection : La Bernache naine du Canada n’est pas une espèce protégée. Sa détention, sa vente sont libres en Europe y compris en France. Sa population sauvage reste limitée et est proche de 160 000 individus. La prédation dans le milieu naturel des contrées nordiques est importante, principalement sur les œufs et les oisillons ( renards, ours, goélands, labbes, corbeaux, etc…).