Animaux
autres oiseaux
Les oiseaux

Calao longibande

Tockus fasciatus semifasciatus

Répartition/Habitat : Cette espèce endémique de l’Afrique Occidentale et Centrale occupe une aire de distribution assez semblable à celles du Calao pygmée et du Calao de Hartlaub. Elle vit dans les forêts sempervirentes de plaine et dans les parcelles de forêt secondaire qui sont situées à leur lisière. Ces oiseaux fréquentent également les forêts-galeries et zones boisées denses constituées d’arbres à feuilles caduques. Ils habitent du niveau de la mer jusqu’à 900 m d’altitude.

Mœurs : Probablement sédentaires, ils adoptent un comportement territorial sur la plus grande partie de leur aire de distribution. En dehors de la période de nidification, ils forment de grosses bandes pouvant atteindre 70 individus qui errent largement dans les habitats les plus arides à la recherche de nourriture. Quand ils se restaurent, les calaos longibandes se regroupent dans les arbres fruitiers et ils se perchent souvent en commun. Cet oiseau joue un rôle primordial dans la dispersion des graines.

Alimentation : Ces oiseaux se nourrissent principalement d’insectes et de fruits, dans une proportion presque égale. Ils capturent également araignées et petits vertébrés (grenouilles arboricoles, lézards, souris, chauves-souris, etc…).

Reproduction/NidificationLe Calao longibande niche généralement pendant les mois les plus arides. Le nid est placé dans une cavité naturelle d’arbre, à une hauteur qui varie de 9 à 38 mètres, souvent plus haut dans les forêts primaires. La femelle obture elle-même l’entrée en utilisant ses propres excréments. Les pontes les plus importantes contiennent 4 œufs. Le mâle se charge de ravitailler la couvée et lui apporte entre 6 et 12 proies toutes les heures. Pendant sa période de réclusion, la femelle effectue simultanément la mue de ses rémiges et de ses rectrices, ce qui la rend provisoirement inapte au vol. Néanmoins, elle émerge de la cavité avant les oisillons et assiste alors son partenaire dans l’alimentation de ses petits.

Longévité : Environ 22 ans.

Menaces/Protection : Globalement, l’espèce n’est pas menacée. C’est un des seuls calaos résidant habituellement dans les forêts de plaine qui soit capable de s’adapter à d’autres environnements. Ainsi, il a gagné ou colonisé de nouveaux habitats.

Dans la même catégorie: