Faisan doré

Chrysolophus pictus 

Les chinois le nommait « ken ky », ce qui veut dire poule d’or. Buffon dans son histoire naturelle le nomme « Tricolor huppé de la Chine ». Actuellement, son nom systématique est « Faisan peint à huppe d’or ».

Des tentatives d’introduction dans les chasses françaises ont été faites. Leur acclimatation et peuplement fut un succès. En 1858, les faisans dorés sont devenus assez abondants pour être considérés comme un véritable gibier.

Ce faisan comportait de nombreux avantages : la beauté du plumage et l’excellence de la chair, plus savoureuse (parait-il?) que celle du commun, une fécondité supérieure et une longévité de 20 ans.

Malgré ces nombreuses qualités le doré n’est pas devenu un gibier à cause de sa petite taille qui ne produit guère de viande.