Faisan prélat

Lophura diardii

Habitat : On le rencontre en Thaïlande, au Laos, au Cambodge et au Vietnam où il fréquente surtout les forêts à feuilles persistantes et les massifs de bambous.

Mœurs : Les faisans prélats sont sédentaires. Quand ils se nourrissent, ce sont des oiseaux assez grégaires, évoluant au sein de groupes qui peuvent varier du simple couple au large rassemblement familial. Les faisans prélats partagent apparemment le même habitat que le coq Bankiva, avec toutefois la réserve qu’ils fréquentent sans doute des forêts plus denses et plus humides. Ses prédateurs ne sont pas formellement identifiés, mais il est fort probable qu’ils soient en grande partie carnivores : félins, mustélidés et rapaces.

Alimentation : Les faisans prélats recherchent leur nourriture aux heures fraîches de la matinée ou de la fin d’après-midi, soit en solitaire, soit en petits groupes familiaux. Ils sont plutôt omnivores et s’alimentent de toutes sortes de fruits et de baies mais également d’insectes, de vers de terre, et de petits crabes terrestres. Dans la nature, ils traquent les insectes dans le voisinage du bétail ou des buffles sauvages, mais ils cherchent également leur nourriture en grattant le sol à proximité des forêts.

Reproduction et développement : La parade amoureuse consiste notamment pour le mâle à exhiber les couleurs flamboyantes de son croupion lors d’une « danse » latérale. La période de nidification intervient de Mai à Juillet. La ponte varie de 5 à 8 œufs dont l’incubation dure entre 24 et 25 jours. Les jeunes mâles n’acquièrent l’intégralité de leurs couleurs qu’au bout de douze mois, et leur queue continue à croître jusqu’à deux ans, date où ils sont en âge de se reproduire. Les femelles n’atteignent la maturité sexuelle que lorsqu’elles ont trois ans.

Menaces et conservation : Il est menacé en raison de la destruction de son habitat, de la chasse et du braconnage au collet. Sa population globale est estimée à environ 10 000 individus.