Tortue à tempes de couleur

Pseudemys scripta scripta / elegans / troosti

Plus communément appelée « Tortue de Floride » bien qu’elle n’en soit pas originaire, ce reptile se distingue de prime abord par la coloration et la forme des bandes situées sur ses tempes, qui diffèrent selon les sous espèces.

Répartition/Habitat : Elle est originaire de l’Est des Etats-Unis, entre les Appalaches et les Rocheuses, et dans le Nord-Est du Mexique. Elle a été introduite dans de nombreux pays. Il s’agit d’une tortue aquatique, vivant normalement en eau douce, dans les lacs, étangs et marécages.

Mœurs : De nature agressive, ce reptile s’isole sur des troncs, pierres émergées ou berges. Elle entre en phase d’hibernation de décembre à février. Enfin, elle est résistante au froid et au gel prolongé ainsi qu’à l’eau salée jusqu’à 10g/l.

Alimentation : La Tortue de Floride est omnivore et opportuniste. Elle se nourrit de petits vertébrés aquatiques et plantes aquatiques. Essentiellement carnivore étant jeune, son régime devient davantage herbivore en vieillissant.

Reproduction : L’accouplement a lieu peu de temps après l’hibernation, entre avril et juillet. Il se traduit par une attitude assez agressive du mâle avant de vraiment passer à l’action. Lors de la parade, le mâle se met devant la femelle, tend ses bras parallèlement à sa tête, et, paumes à l’extérieur. Il fait vibrer ses longues griffes qui effleurent la tête de la désirée. Les pontes ont lieu entre mai et juin. La femelle peut alors déposer de 1 à 3 pontes par an comprenant chacune entre 5 et 22 œufs dans un trou qu’elle aura préalablement creusé à l’aide de ses pattes arrière. Ces derniers sont elliptiques et leur coquille est souple. La durée d’incubation varie de 60 à 80 jours. À la naissance, les jeunes tortues mesurent de 25 mm à 29 mm de longueur, pour un poids allant de 7 à 10 gr.

Longévité : La Tortue de Floride a une espérance de vie évaluée à environ 50 ans.

Menaces/Protection : Les principaux dangers menaçant la Tortue de Floride sont la destruction de ses habitats, la pollution, la circulation routière et sa collecte pour en faire des animaux de compagnie. Désormais considérée comme invasive, son commerce est interdit depuis 1977. Par conséquent, l’espèce n’est pas menacée.